galerie Galeries d'images
Les collections

Fonderie Poitou

Machine Boucher à fabriquer des bouteilles

Fonte, 1903

inv. D.961.2.1 (Dépôt du musée des arts et métiers)

Choisissez une oeuvre :
Machine à fabriquer des bouteilles

Le brevet d’invention de la machine semi-automatique à fabriquer les bouteilles en verre, a été déposé en 1898 par Claude Boucher. Le système a été primé à l'Exposition Universelle de 1900.

Au XIXe siècle, la ville de Cognac s’était considérablement développée avec les ventes du produit qui porte son nom, les maisons de négoce d’eau-de-vie se sont multipliées, la population locale explose avec l’essor du marché du cognac. De nombreuses entreprises apparaissent dans le sillage de ces maisons de négoce. C’est le cas notamment pour les industries verrières qui ont véritablement marqué le paysage industriel local.

En 1892, Claude Boucher, propriétaire de la verrerie Saint-Martin à Cognac depuis 1878, imagine une machine qui permet d’automatiser une partie du travail des verriers. Les premières machines Boucher fonctionnent en 1898. Elles offrent des résultats bien plus satisfaisants que les modèles inventés en Angleterre, aux Etats-Unis, en Allemagne à la même époque, et sont adoptées dans de nombreuses verreries.
Il n’est plus besoin que d’un cueilleur pour deux machines, d’un mouleur et d’un porteur. Le verre est déposé dans un moule ébaucheur, et soufflé grâce à un jet d’air comprimé. Puis l’ébauche est basculée dans un moule « finisseur ».
Les avantages de ce système semi-automatique sont nombreux. Le cycle de fabrication, plus court, ne nécessite plus de réchauffages successifs, qui exposaient le cueilleur aux radiations des fours. L’hygiène est améliorée puisque le soufflage ne se fait plus à la canne. La durée d’apprentissage est réduite et ne justifie plus l’emploi de très jeunes enfants. La capacité de production est décuplée et favorise le choix du verre pour le conditionnement des liquides.

© Musées de Cognac - Conseil des Musées de Poitou-Charentes -mentions légales

> Les Musées >  Le MACO - Les collections
Plan du site ^ Haut